• A Ceux qui trouvent à y redire...


    Pendant quelques temps, j'ai eu la paix avec les  « signalements d’abus » émanant des Drs CHAINE, BAUJAT, TAZARTES, ou autres, dont je décris les attitudes et actes scandaleux depuis les opérations de décompression orbitaire qui ont brisé ma vie, jusqu'aux expertises judiciaires bidon qui m'ont dénié justice ainsi que la reconnaissance et la réparation des graves préjudices subis.

    Depuis deux ou trois jours, les « signaleurs d’abus » semblent connaître un regain d’activité, visant, en particulier, les articles suivants :

    - « L'Expert CHAINE se manifeste auprès d'Overblog et fait suspendre mon premier blog :  http://azureine.over-blog.com »

    - « Expert Gilles CHAINE : Réponse à mon 1er Dire : I. 1) Non-respect du principe du contradictoire »

    Je conseille aux auteurs de ces « signalements d’abus » pour le moins abusifs, de prendre davantage garde à ce qu’ils font.

    La dénonciation, légitime, de leurs actes illégitimes, n’a jamais rien eu à voir avec un contenu abusif ou diffamatoire.

    En l'occurrence, il s’agit de l’analyse critique de leurs propres écrits, écrits dont ils sont les auteurs, et non pas moi, et dont je me contente de montrer la fausseté, les incohérences, le paradoxe, ou le ridicule.

    Depuis que, sur google,  je suis tombée sur l'indication d'un « contenu abusif » visant l'article « L’Expert CHAINE se manifeste auprès d’Overblog et fait suspendre mon premier blog : http://azureine.over-blog.com », j'ai retravaillé cet article, l'ai modifié, complété, précisé, affiné..., puis, l'ai publié sur tous mes blogs et sites à la fois.
    C'est ce que je ferai, désormais, systématiquement, pour tout article qui ferait l'objet d'un « signalement d'abus » tout comme j’ai multiplié les blogs et sites après que l'Expert CHAINE a fait suspendre mon premier blog :
    http://azureine.over-blog.com.

    Il est une autre chose que ces « signaleurs d’abus » doivent comprendre : il n’y a pas de « signalement d’abus » générique, visant un blog ou un site dans son entier, et tous les articles que ces blog ou site contiennent. En d’autres termes, il faut que ces « signaleurs d’abus » relèvent, précisément, tous les éléments qui, dans tel article particulier, constituent, à leurs yeux, un abus, et qu’ils expliquent en quoi ces éléments constituent un abus.

    Faute de cela, leur démarche s’apparente, et peut très bien n’être que – de la dénonciation calomnieuse, ce dont ils auront à répondre.

    Azureine, victime de fautes médicales et d’expertises judiciaires bidon

    ________________________ 
    Nota : chaque signalement  « d’abus » ou de « contenu abusif » est signé par son auteur : on connaît l’heure GMT précise, au dixième de seconde près, à laquelle il a envoyé le message, l’article visé, l’état de l’article visé au moment du signalement d’abus, et bien sûr, l’ordinateur source, si besoin est.

    _________________________